Des soucis plein la tête : difficultés au boulot, dans la vie sentimentale et personnelle…Et surtout une tendance à être très exigeant envers-vous même. Vous vous reconnaissez ? Il est peut-être temps d’apprendre à lâcher prise !

Qu’est-ce que signifie “lâcher-prise” ?

Lâcher-prise signifie abandonner l’idée et la volonté d’avoir un contrôle total sur les éléments qui composent notre vie. C’est l’idée qu’il faut savoir abandonner l’envie de tout contrôler dans notre vie…

Mais surtout : Apprendre à se détacher de toutes les choses qui nous font souffrir, qui nous empêchent d’avancer, de progresser.

Le lâcher-prise est un concept profond du développement personnel, un concept sur lequel il est difficile de mettre des mots tant il exprime des sensations profondes et intimes.

le lâcher-prise, c’est avant tout un mindset qui vise à changer notre façon d’appréhender les choses

Pourquoi ?

Parce que peu importe tous les efforts que vous mettrez en place, vous ne pourrez jamais contrôler pleinement le cours de votre vie.

Pire encore, les choses qui nous font déjà souffrir nous impactent encore plus parce qu’elles sont hors de notre contrôle : Cette incapacité  à contrôler nous frustre encore plus et pèse sur notre santé mentale.

Exemple No1 : Le lâcher-prise en matière de rupture amoureuse

C’est une situation que beaucoup de personnes connaissent au moins une fois dans leur vie : Une rupture amoureuse difficile à surmonter.

Pourquoi apprendre à lâcher-prise peut nous aider ? Parce que vous n’avez pas un pouvoir absolu sur la situation et que vous devez l’accepter.

Une rupture amoureuse peut se produire pour bien des raisons.

  • Lassitude
  • Trahison
  • Manque de sentiment
  • Changement de vie

Vous ne pouvez pas contrôler les sentiments de la personne qui veut rompre avec vous. Vous ne pouvez pas contrôler sa vie, ni ses choix.

A partir-de-là, vous vous faites du mal si vous ne lâchez pas prise, si vous n’acceptez pas l’idée que vous n’avez aucun pouvoir sur la situation.

La philosophie du lâcher-prise prend tout son sens ici. Des ruptures amoureuses qui détruisent des vies, ça existe : Perte de confiance en soi, perte de motivation, comportement auto-destructeur…Une séparation peut être parfois dramatique !

A moins que l’on apprendre à prendre du recul et à mettre un écran de sécurité entre soi et les situations que l’on vit.

Exemple no2 : Contexte professionnel

Le travail peut se transformer en une gigantesque source de stress !

Des collègues difficiles, un patron insupportable, des tâches ennuyeuses ou éprouvantes…Et comme on y passe une part importante de notre vie active, le boulot peut avoir des conséquences directes sur notre santé mentale.

Pour ne pas se laisser noyer et écraser par une situation ingérable, il faut apprendre à se détacher, à remettre les choses à leur place.

Ici, le lâcher-prise sert à rationaliser :

  • Oui, le travail est important mais ce n’est pas toute ma vie.
  • Si je perds mon boulot pour X ou Y raisons, ce n’est pas la fin du monde
  • Je suis sûr de mes compétences, je ne dois pas me descendre et perdre confiance
  • Je dois apprendre à me couper du travail quand je rentre chez moi

Lâcher-prise, c’est aussi compartimenter les différents événements qui se produisent dans votre vie et surtout les gérer à leur juste valeur.

Le top des exercices pour apprendre à lâcher-prise !

Identifiez les points hors de votre volonté

Comme expliquez plus haut, certains aspects de notre vie sont hors de notre contrôle. Vous ne pouvez pas gérer le choix et la volonté des autres. Ils sont libres de prendre leurs décisions :

  • Un associé veut quitter votre entreprise
  • Votre compagnon souhaite rompre
  • Votre meilleur ami veut partir à l’autre bout du monde
  • Votre enfance décide d’arrêter ses études

De même, vous ne pouvez pas contrôler la conjoncture économique. Un ralentissement global de l’économie risque d’impacter le développement de votre entreprise.

Détachez-vous des choses sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle – C’est une manière de ne pas se laisser toucher et surtout d’économiser son temps et son énergie.

Adoptez un état-d’esprit optimiste

La pensée positive se révèle très utile. Le besoin de lâcher-prise intervient quand on vit des situations difficiles : Les difficultés existent, c’est un fait, mais notre état-d’esprit nous joue parfois des tours !

La pensée positive a un super-pouvoir : En se focalisant sur les bonnes choses, elle nous aide à sortir des mauvaises passes.

Souffler quelques instants en pensant aux choses qui nous rendent heureux, c’est prendre le contrôle sur les bonnes choses qui nous entourent !

En résumé…

Lâcher prise est l’action intérieure qui enlève la peur, le bouleversement et l’étroitesse de vue. Dès que vous lâchez prise, vous rétablissez votre capacité de voir clairement. Vous devenez créatif et capable de découvrir des solutions que vous n’auriez jamais pu trouver auparavant. Une bonne façon de voir comment le lâcher-prise fonctionne est d’examiner la nature de la peur.

La peur est un état d’esprit qui se crée en résistant à un événement futur. Par exemple, si vous avez peur de perdre quelqu’un, vous résistez à l’événement futur appelé ” perte de la personne “. Plus vous résistez à la perte de la personne, plus votre peur augmente. Plus votre peur est grande, plus vous vous sentez menacé. Plus vous vous sentez menacé, plus vous vous accrochez et repoussez la personne. En résistant à l’événement futur, vous avez tendance à rendre la peur réelle.

Pour que la peur perde son pouvoir, faites le contraire de ce qui la crée. Au lieu de résister à l’événement futur, soyez prêt à ce que la peur se réalise – pas dans vos actions, mais dans votre cœur. Dans vos actions, faites tout ce que vous pouvez pour vous assurer que cela n’arrive pas, mais dans votre cœur, soyez prêt.

Dès que vous êtes prêt à ce que votre peur se réalise, la peur perd son pouvoir. Vous restaurez votre capacité à voir clairement et devenez très efficace dans la gestion de votre situation. Des solutions apparaissent et ce domaine de la vie commence à s’éclaircir. C’est le but et l’opportunité de lâcher prise.

Pour faciliter le processus de lâcher prise, il y a deux étapes très importantes à franchir.

Avoir l’assurance que vous irez toujours bien.

La première étape pour lâcher prise est de faire confiance. Croyez que vous irez bien, quoi qu’il arrive. Même si vos plus grandes craintes se réalisent, sachez que tout ira bien. Quand vous savez que vous irez bien quoi qu’il arrive, lâcher prise devient relativement facile.

En fin de compte, la confiance est un choix. C’est quelque chose qu’on crée. C’est une déclaration. “Je m’en sortirai, quoi qu’il arrive. J’ai confiance, ce n’est pas parce que je le dis.” La confiance, c’est aussi dire la vérité. Vous avez eu des moments difficiles auparavant et vous avez réussi à traverser chacun d’entre eux. Si vous traversez une période difficile, cela aussi passera. La vie n’est menaçante que quand on résiste. Alors arrête de résister et de faire confiance. Croyez que vous irez bien, quoi qu’il arrive.

Si vous êtes engagé dans votre spiritualité, une façon puissante de lâcher prise de résister et de vous accrocher est de donner votre situation à Dieu. La vie marche tellement mieux quand tu fais ça.

Soyez prêt à ressentir votre douleur

La deuxième étape la plus importante dans le processus de lâcher prise est d’être prêt à ressentir votre douleur. C’est important parce que c’est l’évitement automatique de la blessure qui nous force à résister. Nous pensons résister à certaines circonstances, mais ce n’est pas le cas. Nous résistons à tous les sentiments et à toutes les émotions qui sont déclenchés par les circonstances.

Si vous êtes prêt à ressentir le mal qui est déclenché, votre situation n’aura aucun pouvoir. Si vous n’êtes pas disposé à ressentir le mal, votre situation aura un pouvoir total.

La clé pour libérer votre douleur et la libérer rapidement est de la sentir de plein gré comme un enfant. Sentez-le délibérément et délibérément. Sentez-le parce que vous le voulez. Attrapez-le, attrapez-le et retirez-le.

Laissez-le venir et laissez-le partir. Ressentez la douleur des circonstances et, plus important encore, ressentez la douleur de l’enfance de vous sentir sans valeur, pas assez bon, pas assez bon, pas assez bon à aimer, l’échec, ou quelle que soit votre blessure profonde est.