être heureux dans sa vie…Voilà un sacré programme !

Après tout si nous vivons, c’est pour apprécier chaque instant…Le rêve de tout individu est de vivre une vie de réjouissance et de bonheur.

En philosophie, on dit que le bonheur est un état de satisfaction total. Un sentiment de plénitude intense qui justifie à raison l’existence humaine.

Plus intéressant encore, pour les philosophes, le bonheur est un état qui doit s’atteindre : C’est à nous, en tant que personne, de tout faire pour construire son propre bonheur.

Leibniz, philosophe allemand du 17ème siècle, écrira :

Notre bonheur ne consistera jamais dans une pleine jouissance, où il n’y aurait plus rien à désirer; mais dans un progrès perpétuel à de nouveaux plaisirs et de nouvelles perfections

Dans les faits, peu d’entre nous peuvent prétendre être véritablement heureux…

Pourquoi cela ?

Parce que si on admet effectivement que le bonheur est quelque chose que l’on doit “mériter” (c’est-à-dire fournir des efforts), la partie est mal engagée…

Comment travailler pour son bonheur quand on est en proie aux affres de la vie quotidienne ? Métro, boulot, facture, stress…

Comment être heureux et sourire à la vie quand on est enfermé dans cette maudite Rat Race !

En réalité, pour approcher le bonheur, il faut agir et reprogrammer sa manière de voir les choses !

être heureux dans la vie avec le développement personnel 

Le développement personnel vise à donner les clés pour atteindre cet état de bonheur. En travaillant sur les différents aspects de notre vie, en devenant une meilleure personne chaque jour, le développement personne aide à devenir heureux.

C’est un processus qui est long. Le bonheur se construit sur la durée et surtout, il n’est jamais complet, jamais vraiment terminé : C’est un processus continu qui demande des efforts permanents (mais le jeu en vaut la chandelle).

Quand vous étiez jeunes, vous étiez heureux…L’êtes-vous toujours aujourd’hui ? Le bonheur n’est pas un état absolu ni garantit ! Du jour au lendemain, les choses peuvent changer…D’où l’importance de progresser en permanence !

Première question : Au fait, suis-je heureux ?

C’est la première étape et c’est la plus importante ! Posez-vous cette question très simple : êtes-vous heureux ?

Si vous pouvez répondre oui, c’est parfait…Si vous répondez non, en revanche, cela veut dire qu’il est peut-être grand temps de reprendre votre vie en main.

Le temps est limité. Nous ne vivrons pas pour l’éternité. Chaque seconde passée sans profiter du bonheur est une seconde perdue.

On préfère toujours se dire qu’un jour, on finira par être heureux, on finira par embrasser le bonheur. Mais si on prend aucune action concrète, si on ne modifie pas notre façon de voir les choses, les changements ne se produiront jamais !

Une vie heureuse est un projet qu’il faut construire. Et parfois, selon nos attentes, la tâche peut être difficile MAIS cela vaut toujours la peine. Tous vos efforts devraient se diriger dans cette direction. Votre seul et unique but devrait être l’accès au bonheur !

Si vous ne vous donnez pas le droit d’être heureux, sachez que personne ne le fera à votre place.

Identifiez les facteurs bloquants !

Qu’est-ce qui vous empêche d’être heureux à cet instant ?

Travail : Le boulot se révèle être parfois un véritable tueur de bonheur. On y consacre une part importante de notre vie active et si cela se passe mal au boulot, la vie peut très vite devenir un enfer !

Un job inintéressant ou mal payé, un environnement de travail stressant et contraignent, des collègues et une hiérarchie insupportables peuvent conduire au burn-out.

Vie personnelle : Un sentiment que sa vie nous échappe. Notre temps libre se transforme en prison, manque de projet et d’objectifs, manque de stimulation…

Une vie ennuyeuse est l’inverse total de l’idée même du bonheur. être heureux, c’est vivre chaque instant de sa vie à fond, profiter pleinement du moment présent.

On peut aussi mentionner le manque d’argent qui peut s’imposer comme une difficulté. (cela dit, on verra plus bas que l’on peut vivre une vie parfaitement heureuse même sans argent)

Vie sentimentale : Faut-il être deux pour être heureux ? Pas du tout, on peut très bien vivre une vie pleine de réjouissance même en étant seul. Mais pour beaucoup de monde, trouver l’âme-soeur fait partie du bonheur et des objectifs…Et forcément, quand on est pas très heureux de se coté-là, la situation peut être très difficile à vivre.

Oser aller chercher son bonheur

En début d’article, nous mentionnons l’idée du bonheur en philosophie. Le bonheur est une construction de l’homme : C’est à nous de nous créer notre propre bonheur. C’est à nous de prendre des décisions, de passer à l’acte pour créer une vie qui nous correspond.

Pour être heureux, il faut oser !

Il faut oser :

  • remettre en cause sa vie actuelle
  • remettre en question des choix que l’on a effectué par le passé
  • changer ses habitudes de vie en profondeur
  • s’affranchir de l’avis des autres
  • faire confiance à son intuition

Devenir heureux demande faire des choix et de passer à l’acte. C’est quelque chose difficile car cela implique aussi d’oser sortir de sa zone de confort !

Vos habitudes actuelles vous rendent malheureux mais elles sont aussi rassurantes. Quand les choses restent figées, on peut s’y habituer même si elles n’ont rien à voir avec nos objectifs…Et c’est en ce sens qu’elles sont vraiment dangereuses !

Si on prend l’habitude d’être malheureux – et surtout si on l’accepte – cela devient encore plus dur de s’en sortir par la suite.

Plus une habitude est ancrée, plus il est difficile de s’en défaire.

Je souhaite être heureux dans ma vie : Alors, je passe donc à l’action !

Rentrons désormais dans le vif du sujet.

  1. Vous avez identifier les causes/problèmes qui vous empêchaient d’accéder au bonheur
  2. Vous êtes prêt à passer à l’action et à reprendre le contrôle de votre vie.

Se fixer des objectifs/élaborer une stratégie pour les atteindre

Vous avez des rêves, comme tout le monde. C’est normal et surtout, c’est une bonne chose.

Mais…Avez-vous déjà oser les atteindre ? Avez-vous commencé à travailler pour les réaliser ?

Assumez vos rêves et mettez en place un plan pour les atteindre.

Exemple :

Vous avez toujours rêvé d’ouvrir votre propre restaurant. Plutôt que de tergiverser cent ans, passez à l’action ! Renseignez-vous sur les loyers, lisez des interviews/articles de restaurateurs ayant réussi, visualisez ce que vous aimeriez faire, renseignez-vous sur les prix, imaginez votre carte et vos menus. Cherchez des infos auprès des producteurs dans votre région !

Chaque action permet de concrétiser un peu plus votre projet.

Cela ne veut pas dire que ça va forcément marcher…Un échec n’est jamais total : En apprenant plus dans un domaine, vous pouvez trouver des idées !

En vous renseignant, vous découvrirez peut-être que les producteurs de votre région ne sont pas satisfaits en termes de livraison ou que les restaurateurs ne savent pas trop communiquer sur internet…Ce qui pourrait vous donner encore d’autres idées !

Travailler sur ses faiblesses

Des obstacles liés à notre personnalité peuvent se dresser sur notre chemin…Et si c’est le cas, il n’y a pas d’autres choix que d’agir directement sur les causes.

Exemple :

  • Vous avez tout pour réussir…Seulement, vous avez un très gros problème de confiance en vous qui vous empêche de pouvoir profiter pleinement des opportunités qui se présentent à vous.

Dans ce cas, il faut chercher à renforcer la confiance en soi via des exercices.

  • Est-ce que vous avez tendance à procrastiner, à vous laisser envahir par la flemme ? Devenez productif en apprenant à mieux gérer votre temps et à vous organiser.

 

 

Peut-on devenir heureux sans argent ?

C’est une question parfaitement légitime ! On associe souvent la question du bonheur avec celle de l’argent.

L’argent nous permet de voyager, de se faire plaisir sur le plan matériel, d’entreprendre les projets que l’on veut et surtout de ne pas plomber le moral avec des problèmes d’argent.

Le pouvoir financier joue aussi un rôle dans notre place dans la société. Les personnes fortunées ont plus de pouvoir, sont plus respectées et possèdent généralement plus d’opportunités.

L’argent peut parfaitement contribuer au bonheur, c’est un fait indéniable.

En revanche, on peut toute-à-fait cultiver son bonheur sans pour autant avoir d’argent.

Parce que le bonheur absolu réside dans des choses qui ne demandent pas d’argent :

– être bien entouré : famille, amis, amour…être comblé à tous les niveaux permet de profiter de chaque instant. Avez-vous besoin d’une Ferrari si vous êtes dans les bras de l’amour de votre vie ? Avez-vous besoin de partir à Dubaï chaque été quand vous avez les meilleurs amis du monde et que chaque moment avec eux est un pure régal ?

– Avoir une vie riche et épanouissante : Il y a tellement de choses à apprendre et à découvrir. Avoir une vie intellectuelle, culturelle et artistique, ça ne coûte rien ! La culture est heureusement quasiment gratuite. Apprendre et enrichir, c’est connaissance permet aussi de s’échapper du matérialisme. Cette forme de sagesse demande néanmoins du temps avant de s’acquérir !

– Ne pas s’enfermer dans des pensées limitantes : Vous souhaitez partir en voyage mais vous n’avez pas de budget..Donc vous pensez que vous ne pouvez pas partir en vacances. Or, c’est une pensée limitante !

Il y a plein de manières de voyager quand on a budget serré ! On peut traverser l’Europe à vélo, à pied, faire du couchsurfing, faire des petits boulots en échange d’une chambre pour la nuit…

Les pensées limitantes existent à tous les niveau : Notre champ de vision est constamment réduit à cause des pensées qui nous limitent. Et l’argent occupe une place importante !

Beaucoup de loisirs peuvent être pratiqués sans dépenser un sou, sortir avec ses amis ça ne coûte rien, s’amuser, faire du sport, apprendre, non plus !

Comment faire pour être heureux quand on est seul ?

Que vous soyez un introverti essayant de vous frayer un chemin dans un monde extraverti, ou un extraverti souhaitant devenir plus autonome, sachez quand les deux cas, le bonheur est toujours possible.

Quand on est seul, on a parfois la sensation d’être différent, que c’est notre faute, qu’on n’est pas assez bien pour les autres. Alors on renonce au bonheur…Surtout pas !

Ne vous pliez pas aux croyances populaires qui nous font croire que le bonheur est seulement réservé aux personnes extraverties !

On peut parfaitement être heureux et épanoui même en étant seul…Voici quelques conseils qui pourront vous aider à assumer votre solitude et vos choix personnels.

1. Comprenez que vous êtes assez bon tout seul.

Vous êtes une personne précieuse, et vous n’avez besoin de l’approbation de personne d’autre pour que cela soit vrai. Quand vous êtes seul, rappelez-vous que c’est parce que vous choisissez de l’être. C’est un choix qui vous appartient pleinement.

C’est très facile de trouver quelqu’un avec qui passer du temps, mais quand vous avez des standards élevés par rapport aux gens que vous laissez entrer dans votre vie, vous vous dites que vous êtes mieux seul qu’avec quelqu’un qui ne vous convient pas parfaitement.

2. Valorisez les opinions des autres, mais valorisez les vôtres davantage.

Ne demandez pas de conseils à moins d’en avoir vraiment besoin. Demandez-vous plutôt conseil. Si vous connaissiez la réponse au problème que vous avez, quelle serait-elle ?

C’est votre réponse. Plus vous passez de temps à vous demander conseil, moins vous commencez à avoir besoin de l’avis des autres. Lorsque vous vous faites confiance pour résoudre des problèmes, vous devenez une personne beaucoup plus forte et confiante, et vous relevez des défis dont vous ne vous seriez pas senti capable auparavant.

3. Apprenez à être un observateur.

Pour vraiment prendre plaisir à être seul, apprenez à regarder les situations ordinaires d’une manière nouvelle et peu familière. Allez au parc et regardez les gens jouer avec leurs enfants ou leurs chiens. Allez à l’épicerie et regardez comment les gens font leurs courses.

Partout où vous allez, faites un effort pour comprendre les autres personnes autour de vous. Apprendre comment les gens fonctionnent lorsqu’ils pensent que personne ne les regarde vous permettra de vous sentir plus proche d’eux.